Tendance : la maison japonaise

Pourquoi l’architecture d’une maison japonaise est bien plus qu’une tendance ?

La maison japonaise, tout un art de vivre !
Pourquoi s’inspirer de la maison japonaise pour imaginer son logement ?

Que ce soit dans la conception de son logement ou dans le réaménagement de son intérieur, le style japonais a tout pour plaire ! Le design très épuré des maisons traditionnelles plait beaucoup et attire les adeptes des lignes minimalistes ; mais il offre avant tout une ambiance particulière et un mode de vie très personnel. Des espaces épurés, des ouvertures sur l’extérieur, des courbes harmonieuses, le concept de la maison japonaise répond sans aucun doute au rythme de vie d’aujourd’hui.

L’architecture nipponne s’articule autour de l’homme et de la nature en créant un lien permanent et privilégié. Et nous allons voir comment l’inspiration de ces maisons traditionnelles arrive en force dans notre architecture contemporaine.

Pour mieux comprendre ce style asiatique, il est important d’en connaître les éléments fondamentaux qui le constituent : nature, couleur, lumière et art de vivre.

  1. La nature : une continuité entre l’intérieur et l’extérieur

L’omniprésence de la nature est au cœur de chaque conception de maison japonaise : elle se retrouve aussi bien à l’intérieur de l’habitation par la création de micro jardin que par de grandes ouvertures vers le jardin extérieur ; l’idée est de conserver une connexion permanente entre l’environnement et le bien être tout en privilégiant une vue rassurante.

  1. La couleur : des teintes naturelles relaxantes

Si le rouge vif est la couleur symbole du Japon, de la chance et du bonheur, les teintes plus neutres sont utilisées pour habiller les intérieurs. Cela répond à une volonté de créer une ambiance et une atmosphère paisible, sereine et tranquille. L’intérieur d’une habitation japonaise doit être l’occasion de se ressourcer et de se recentrer sur soi et sa famille ; un lieu où l’on se coupe de la frénésie de la ville et où l’on retrouve calme et sécurité.

  1. La lumière : des ouvertures pour une atmosphère douce et chaleureuse

La culture japonaise défie les règles occidentales selon lesquelles les fenêtres doivent être alignées. Ici, le bien être est une nouvelle fois mis en avant : l’emplacement des ouvertures est lié à l’intérêt d’une vue extérieure ou d’un jardin placé au cœur de la maison ! Profiter de la lumière et des paysages est sans conteste une priorité mais sans en être envahi.

  1. L’art de vivre : des espaces conçus avec simplicité et fonctionnalité

Au japon, l’architecture intérieure vient en premier plan sur l’aspect extérieur. En effet, la forme extérieure de l’habitation découle du confort intérieur et donc de son aménagement. Une atmosphère de bien-être signifie peu d’encombrement et de mobilier, des lignes minimalistes, de grands volumes et des espaces sobres.

De ces quatre éléments fondamentaux découlent les grands principes de conception qu’est la simplicité, la tranquillité, l’équilibre et la fonctionnalité.

Et c’est à travers ces références zen qu’Espace et Lumière conçoit et propose ses logements collectifs. Des logements qui suivent les rythmes de vie de l’individu avec toujours le même objectif : apporter confort, bien être et modularité.

Mots de Dominique Mandrau, promoteur immobilier sur Gréasque :

« Cette philosophie japonaise m’anime dans chacune de mes réflexions. L’idée est de recréer une histoire, un parcours, une expérience enrichissante et apaisante. Chaque espace prend toute son importance et a une utilité bien précise : des hauteurs variables pour les murs, un jeu d’alternance d’ombres et de lumières pour donner vie aux volumes, différents niveaux pour marquer les fonctionnalités de chaque espace. Les matériaux ont également toute leur importance et sont choisis avec justesse et harmonie : la douceur du bois contredit l’aspect industriel du métal, le verre pour jouer sur les transparences ou encore l’association du béton brut de certains murs avec un plancher collaborant (métal et béton) pour les mezzanines.

Il est effectivement important pour moi de travailler sur un modèle architectural qui recentre l’homme dans un espace relaxant. Et cela passe par des vides, des contrastes, des niveaux et des ouvertures… »

Source : Emilie Kuehn

Save

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire